Comment mincir avec l'aide d'une naturopathe ?

12/112019

Selon OMS (Organisme Mondial de la Santé), un naturopathe est « un conseillé mettant à la disposition du consultant des méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».

Un naturopathe recherche les causes d’un déséquilibre afin de retrouver un niveau de vitalité optimum. Une alimentation et un rythme de vie inadapté engendre un stockage de toxiques et toxines dans l’organisme ainsi que des carences.

Au cours du 1er rendez-vous complet, un naturopathe élabore un programme alimentaire individuel, en s’interrogeant sur vos goûts, vos habitudes alimentaires, vos antécédents, votre état émotionnel, votre activité physique et la qualité de votre sommeil. Ce bilan permet de prendre en compte votre personne dans son intégralité et de renforcer votre capacité à vivre en pleine santé.

Les méthodes naturelles employées sont la chrononutrition, l’aromathérapie (les huiles essentielles), la gémmothérapie (les bourgeons), la lithothérapie (les roches et minéraux), la mycothérapie (les champignons) et la phytothérapie (les plantes).

 

Les règles élémentaires pour mincir :

 

1 - Afin de contrôler son appétit, le plus important est de dormir suffisamment, soit 7 à 8h minimum par nuit, en particulier pour les plus jeunes. Une étude a montré que si vous augmentiez votre temps de sommeil vous diminuez votre poids et votre IMC (Indice de Masse Corporelle). Cela est encore plus valable si vos parents souffrent d’obésité. En l’espace de 50 ans, nous avons perdu 2h de sommeil par nuit au profit des écrans (télé, ordinateur, tablette, téléphone…). 

Le manque de sommeil entraine une plus grande fatigabilité et donc un plus grand appétit. Un goût prononcé pour les aliments sucrés et des compulsions alimentaires la nuit ou avant le coucher. 

Ce sucre est alors transformé en graisse puis stocké. Pour diminuer votre appétit des plantes comme le Griffonia, le Caralluma ou le figuier bourgeons peuvent vous aider.

 

2 - Boire suffisant d’eau faiblement minéralisée type Mont-Roucous ou Mont-Blanc : Vous pouvez faire infuser la veille, dans une bouteille de 1l d’eau, quelques fruits frais (framboises ou ananas…)  ou laisser infuser quelques sachets d’infusion dans une eau à température (à préparer la veille).

La consommation de sodas, jus de fruits ou autres boissons lactées ouvrent l’appétit. Il est déconseillé de boire de façon régulière une eau gazeuse car elle est souvent trop salée et de façon prolongée « irrite » l’estomac. 

 

3 - Manger des aliments riches en protéines et de bonnes graisses : Les protéines augmentent l’impression de satiété ainsi la volaille, les oeufs, le foie, les poissons gras renferment les bonnes graisses et vous aideront à ne plus grignoter entre les repas. De plus les acides aminés vont raffermir votre silhouette. L’apport journalier dépend de votre activité physique et de votre poids. Manger du beurre au petit déjeuner et non pas de la margarine. Utiliser des huiles de très bonne qualité (1ère pression à froid, non chauffées à plus de 40°) et biologiques : huile d’olive, de colza, de noix.… Les oléagineux (amandes, noisettes, toutes les noix) sont très interessantes mais en quantité modérée et une seule fois par jour.

 

4 - Réduire les glucides : le sucre est très addictif et augmente l’appétit, vous pouvez le supprimer ou le réduire en le remplaçant par du sirop d’agave ou du sucre de coco. Attention aux édulcorants comme l’aspartame et le cyclamate qui produit une prise de poids supérieure que des aliments qui contiennent du vrai sucre, parce que ces édulcorants ont généralement un goût plus sucré ce qui provoque une addiction.

Il vaut mieux éviter les féculents tels que : le pain, les pâtes ou le muesli et réduire la quantité de légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots rouges….) et de céréales (riz, quinoa, sarrasin…) au profit des légumes cuits, des crudités et des fruits frais.

 

5- Consommer des produits frais, biologiques et de saison : des fruits et légumes non transformés 
La présence de conservateurs dans les aliments transformés peuvent ralentir le métabolisme en vous empêchant de bruler des calories, même si l’on mange moins et que l’on ingère moins de calories, une prise de poids est possible. Opter pour des aliments brutes plutôt que pour des aliments transformés.

 

6 - Gare aux écarts : faire une mono-diète
Une sortie avec trop d’alcool ou un repas trop riche, choisissez de faire une mono-diète une fois par semaine ou tous les 15 jours. Il s’agit de consommer un seul aliment par jour et toujours le même : soit un fruit cru ou cuit (selon votre capacité digestive), un velouté de légumes et pomme de terre, du riz….). Il faut adapter l’aliment en question en fonction de votre santé, en effet, si vous souffrez de diabète ou que votre glycémie est trop haute, une cure de raisin est contre-indiquée.

 

7- Bien mâcher, prendre du temps au moment du repas, s’évader, se faire plaisir, pratiquer une activité sportive adaptée à votre tempérament, l’idéal étant de panacher une activité cardio à une activité plus douce.

 

Christine Vigny
Naturopathe